Libérer les chatbots avec l’Alliance for Open Chatbot

Libérer les chatbots avec l’Alliance for Open Chatbot

chatbot

Ce 18 avril, Digital Airways participait à la 1ère réunion opérationnelle de l’Alliance for Open ChatBot qui s’est tenue à Paris. Ce groupe de travail a l’ambition de définir un standard ouvert, collaboratif, et gratuit permettant d’interconnecter les chatbots afin de les rendre plus efficaces et plus pertinents.

L’association Alliance for Open ChatBot a été créée par des entreprises qui souhaitent normaliser les accès aux chatbots, textuels ou vocaux. En rendant ainsi le code indépendant des fournisseurs, le marché va s’en trouver fluidifié. Digital Airways a été l’une des premières entreprises à rejoindre l’Alliance for Open ChatBot créée fin 2018.

Une API ouverte pour créer facilement des chatbots

Jusqu’à maintenant, une entreprise de la grande distribution, par exemple, souhaitant mettre en place un chatbot était naturellement tentée de privilégier l’utilisation des services de Google ou d’Amazon, et ce par crainte de la qualité et de la pérennité des « petits acteurs européens ». Le projet de l’Alliance permet d’offrir à de tels utilisateurs la garantie que ses développements seront directement portables d’un fournisseur à un autre.

Grâce au standard ouvert que l’Alliance met en place, on va pouvoir non seulement revendiquer une qualité d’action plus sécurisée, mais aussi simplifier la création des chatbots. Avec cette API ouverte, le créateur pourra réaliser les tests avec un seul chatbot et il pourra utiliser les autres ensuite sans problème.

Au delà de la simplification technique, l’utilisation de fournisseurs de technologie indépendants via les APIs de l’Alliance va permettre aux fournisseurs de services commerciaux de réduire les risques stratégiques qu’ils prennent en utilisant les APIs d’un Amazon risquant à tout moment de court-circuiter à son profit la relation entre le fournisseur du chatbot et son client.

Cette première réunion, à laquelle nous avons participé avec une dizaine d’entreprises, a été des plus constructives. Détail révélateur de l’ambiance : pendant les tours de table tout monde s’exprime et les avis sont ouverts. L’écoute est mutuelle. Le consensus conclut toujours l’échange.

Un standard ouvert qui rend libre

Depuis la création de l’Alliance, de premières spécifications ont déjà été réalisées. En travaillant à distance avant la réunion, Digital Airways a été parmi les premiers à les implémenter en frontal de Salamalecs. Le tout a fonctionné du premier coup, démontrant tant la simplicité de mise en œuvre de cette API que son efficacité.

Dans un contexte dans lequel les systèmes conversationnels (textuels ou vocaux)  prennent une importance grandissante, l’Alliance Open ChatBot permet donc d’envisager un monde dans lequel il devient possible de se concentrer sur le service rendu, indépendamment de son fournisseur.

Dans ses activités, l’association a prévu d’étendre le standard pour pouvoir gérer des émotions par exemple, ainsi qu’une extension du standard qui permettra aux bots d’échanger des informations avec d’autres bots pour trouver des réponses à la demande d’un utilisateur (metabots).

L’Alliance for Open ChatBot a vocation à s’internationaliser et participera au ChatbotSummit , grand’messe du domaine, qui se déroulera cette année à Tel Aviv fin juin.

Ce 18 avril était décidément un jour important pour les initiatives collaboratives de l’IA puisque ce même jour se tenait également l’édition 2019 de la « Nuit de l’IA » au palais de Tokyo, à Paris. Réunion à laquelle participait de façon active le Voice lab dont Digital Airways est également très fier d’être membre.

Franck LEFEVRE